William, Jérémy et Jérôme ont deux points communs : ils ont connu la rue et sont propriétaires de chiens. Ils sont ceux que l’on appelle parfois des « punks à chiens » et vivent l’un à Paris, les deux autres à Nantes. Aujourd’hui, fatigués de la rue, de sa violence et de ses aléas, ils ont entamé chacun un parcours vers une réinsertion sociale au sein de deux associations qui prennent en compte la relation très forte qui les unit à leurs animaux.

Voici la vidéo :